Media Contact

Ewa Magiera
IUCN Media Relations Manager
Phone: +61 (0)434 025 278
+41 76 505 33 78

Margot Marshall
Australian World Parks Congress Media Enquiries
Media & Public Affairs Director
Phone: 02-6274 2846
Mobile: 0418 624 847

Note: For all other enquiries please see the Contact Us page.

Deux thèmes orienteront les débats du Congrès mondial des parcs de l’UICN 2014 : la conservation des zones naturelles les plus précieuses de notre planète et la promotion des solutions basées sur la nature pour faire face aux grands enjeux mondiaux. Le Congrès aura lieu du 12 au 19 novembre à Sydney, Australie. 

Près de 4 000 participants – provenant d’horizons divers puisqu’il y aura des chefs d’État, des ministres, des directeurs d’organisations internationales, des gardes forestiers, des chefs d’entreprises et des responsables autochtones, entre autres – devraient se rendre au Congrès mondial des parcs, cet événement décennal qui rassemble tous les décideurs du monde entier autour des parcs nationaux, réserves marines et autres aires protégées.
Les 200 000 aires protégées du monde, qui couvrent 14% de la surface terrestre et 3% des océans, conservent la vie sauvage et des cultures uniques, soutiennent les moyens d’existence des populations, et sont à la base d’une économie verte. Elles fournissent de l’eau potable à un grand nombre de mégalopoles mondiales, permettent de réguler les changements climatiques grâce à leurs importants stocks de carbone, soutiennent l’industrie du tourisme en plein essor, protègent les communautés contre les catastrophes et apportent un grand nombre de bénéfices pour la santé, depuis la prévention des maladies jusqu’à l’amélioration de la santé mentale. 

Organisé par l’UICN, Parks Australie et le Service des Parcs nationaux et de la Vie sauvage de Nouvelle-Galles du Sud, sous le thème « Parcs, populations, planète : des solutions sources d’inspiration », le Congrès présentera les aires protégées comme le meilleur investissement pour favoriser le futur durable de notre planète.

Principaux thèmes abordés :

  • Les avantages au-delà de la conservation : « Les aires protégées offrent des avantages infinis, bien au-delà de la seule conservation de la nature » affirme Julia Marton-Lefèvre, Directrice générale de l’UICN. « Nous espérons, grâce au Congrès, montrer l’efficacité des solutions offertes par les aires protégées pour faire face aux principaux défis que doit relever notre planète, comme les changements climatiques, la santé, la sécurité alimentaire et hydrique. Nous devons clairement placer les aires protégées au centre de nos économies et sociétés. Quel meilleur investissement peut-on faire pour notre futur que celui impliquant la conservation des lieux les plus beaux et les plus précieux de notre planète ? »
  • Les PARCS : Protéger la planète. « Malgré la croissance exponentielle des aires protégées constatées ces dernières décennies, de nombreuses problématiques perdurent » affirme Ali Bongo Ondimba, président du Gabon et Patron du Congrès mondial de la nature de l’UICN. « Il y a trop de trous dans leur couverture, et un trop grand nombre d’entre elles manquent de financement. Les changements climatiques, le braconnage croissant et les conflits sur le terrain – comme c’est le cas dans de nombreux parcs nationaux d’Afrique – demandent des mesures particulièrement urgentes. À Sydney, nous aborderons ces problèmes en cherchant des façons plus justes et plus efficaces pour conserver la richesse naturelle et culturelle exceptionnelle de ces lieux. »
  • Les POPULATIONS : La nature pour les populations, les populations pour la nature : « Les populations autochtones et les communautés locales font partie intégrante des aires protégées et sont les mieux placées pour les conserver », affirme Myrna Cunningham Kain, ancienne Présidente du Forum permanent des Nations Unies pour les questions autochtones et Patron du Congrès mondial des parcs de l’UICN 2014. « Nous devons leur offrir la possibilité de participer pleinement à la création et à la gestion quotidienne des aires protégées. Nous devons également sécuriser les droits aux avantages que ces lieux procurent. Si nous échouons, nous échouerons à conserver des ressources naturelles précieuses, mais surtout, nous perdrons les connaissances traditionnelles et les valeurs culturelles à la valeur incommensurable que ces populations se transmettent depuis des centaines d’années. »
  • La PLANÈTE : Une voix plus forte pour les océans : « Au cours de la dernière décennie – c’est-à-dire depuis le dernier Congrès mondial des parcs de l’UICN, à Durban – la surface océanique protégée a fortement augmenté, passant de moins de 1% à environ 3% aujourd’hui » affirme Sylvia Earle, océanographe américaine et Patron du Congrès mondial des parcs de l’UICN. « Mais 3%, c’est une goutte d’eau par rapport à l’immensité du monde marin. Nous espérons qu’à Sydney les gouvernements feront des promesses importantes sur la conservation du milieu marin – comme la promesse du président Obama de créer la plus grande réserve marine au monde. Les paroles, c’est bien, mais nous attendons maintenant des résultats concrets. »
  • Inspirer la jeunesse : « Le Patron du Congrès mondial des parcs 2003, le défunt Nelson Mandela, s’était adressé à nous en ces termes : « … parmi ceux qui sont préoccupés par le futur des aires protégées, il y a beaucoup de têtes grisonnantes et beaucoup trop peu de jeunes têtes », se souvient Trevor Sandwith, Directeur du Programme des aires protégées de l’UICN. « Nous avons pris ce message au pied de la lettre, et avons donné à des personnalités jeunes et inspirantes une place centrale au Congrès. Nous voulons mettre à profit leur passion et leur énergie pour encourager la nouvelle génération du monde entier à se connecter avec la nature et à réaliser des investissements conscients et sérieux dans son futur. »
  • Un nouveau programme : « L’Australie est fière de présenter ses parcs et ses aires protégées à un nombre unique de délégués » se réjouit Sally Barnes, Directrice des Parcs nationaux d’Australie. « Nous ressentons une nouvelle énergie bien décidée à lutter contre les problèmes mondiaux et à mettre les solutions basées sur la nature au centre du développement économique et de la santé et du bien-être de nos peuples. »
IUCN WCPA Parks Australia NSW NPWS