Alifa Alwan Azra

Plus de 6000 participants venant de plus de 160 pays se sont réunis au Congrès mondial sur les parcs 2014 de l’UICN, à Sydney, Australie. Saluant les propriétaires traditionnels de la terre où nous nous sommes retrouvés, nous avons célébré l’incroyable diversité des chemins inspirants suivis pour faire face aux enjeux planétaires, à travers des concepts d’aires protégées qui respectent et conservent la nature tout en profitant à la santé et à la prospérité de l’humanité. Nous affirmons que rééquilibrer les relations entre la société humaine et la nature est essentiel et que les écosystèmes, avec toute la diversité de la vie qu’ils abritent, soutiennent notre existence, notre identité culturelle et spirituelle, nos économies et notre bien-être.

Nous célébrons l’expansion mais aussi la gouvernance et la gestion améliorées des aires protégées et conservées du monde entier, le leadership et les initiatives de nombreuses régions, tel le premier congrès sur les parcs d’Asie, depuis le Congrès de Durban, en 2003. Nous applaudissons en particulier la création de nouvelles aires marines protégées car des océans en bonne santé ont une importance critique pour la vie sur terre et doivent être protégés à bien plus grande échelle. Nous saluons le rôle grandissant des aires et territoires conservés par des peuples autochtones, des communautés et des entités privées pour atteindre les objectifs de la société et de la conservation de la biodiversité, ainsi que les possibilités offertes par les nouvelles technologies, notamment de communication, pour mieux comprendre et attirer de nouveaux publics, y compris les jeunes des villes en pleine croissance. Nous louons les améliorations nombreuses des pratiques des entreprises et les multiples succès et partenariats variés à travers tous les secteurs, pour la conservation de la nature et la durabilité.

Malgré tous ces progrès, nous constatons qu’en raison d’une énorme convergence entre les effets de nos modes de consommation, de la croissance démographique et de l’activité industrielle, les aires protégées n’ont jamais été plus menacées dans toute l’histoire de l’humanité. Maintes aires protégées et conservées sont en danger ou mal gérées et beaucoup de rangers, luttant en première ligne, ont tout sacrifié à leur cause. Cette réalité doit être confrontée directement, franchement et collectivement. Il faut agir avec audace et de concert si nous voulons atteindre les objectifs de conservation et répondre aux attentes de l’humanité pour les générations présentes et à venir. Il n’y a pas de temps à perdre.

C’est pourquoi, nous faisons:

La Promesse de DYNAMISER … nos efforts pour que les aires protégées ne régressent pas mais progressent. Nous renforcerons la protection des paysages terrestres, des zones humides et des paysages marins pour inclure tous les sites essentiels pour la conservation de la nature, en particulier dans les océans. Nous améliorerons la diversité, la qualité et la vitalité de la gouvernance et de la gestion, y compris par la reconnaissance et le soutien appropriés des aires conservées par des peuples autochtones, des communautés locales et des entités privées. Nous lutterons pour promouvoir les utilisations durables des terres et éliminer les activités et les politiques qui dégradent, menacent ou causent l’extinction ou la perte des écosystèmes et de leur biodiversité, notamment le commerce illégal effréné des espèces sauvages et les effets des espèces exotiques envahissantes. Nous reconnaîtrons, respecterons, équiperons et soutiendrons notre personnel qui accomplit, aux avant-postes, un travail souvent dangereux mais toujours crucial.

La Promesse d’INSPIRER ... tous les êtres humains, de toutes les générations, de tous les horizons et de toutes les cultures pour les engager à faire l’expérience des merveilles de la nature dans les aires protégées, à ouvrir leur cœur et leur esprit et à nouer des liens de toute une vie pour le bien-être physique, psychologique, écologique et spirituel. Nous motiverons et encouragerons l’engagement d’une nouvelle génération de communautés urbaines et rurales, comme investissement essentiel dans l’avenir durable sur la planète et dans la qualité de la vie de tous, partout. En partenariat avec les peuples autochtones et les communautés locales et en reconnaissant leurs longues traditions et leur savoir, leurs droits collectifs et leurs responsabilités vis-à-vis de la terre, de l’eau, des ressources naturelles et de la culture, nous chercherons à réparer et corriger les injustices passées et présentes, dans le respect des accords internationaux.

La Promesse d’INVESTIR… dans les solutions de la nature, soutenues par des politiques publiques, des incitations, des outils et des garanties qui aideront à mettre un terme à la perte de biodiversité, à atténuer le changement climatique et à y réagir, à prévenir les risques et réduire les impacts des catastrophes, à améliorer la sécurité alimentaire et de l’eau et à promouvoir la santé humaine et la dignité. Nous nous efforcerons de permettre aux aires protégées et conservées et à leurs gestionnaires de concevoir et surveiller des moyens efficaces, fondés sur des faits et culturellement appropriés, de relever ces défis, et de convaincre de la nécessité d’accroître la reconnaissance, les incitations, les capacités et le financement direct. Nous encouragerons les initiatives et réseaux d’apprentissage qui soutiennent ces objectifs. Nous collaborerons avec de nouveaux partenaires pour promouvoir des économies durables et équitables qui respectent les limites de la planète et la justice sociale.

IUCN WCPA Parks Australia NSW NPWS